Ceux qui rôdent!

Bon alors pour commencer, et pour ceux qui sont passés au travers tout les précédents posts sur le sujet (ce qui serait, il faut avouer, sacrément incroyable en fait..)

« Les Chiens du Carrefour » c’est un projet de bande dessinée que j’ai actuellement.

Pour vous simplifier le pitch, sachez déjà que c’est une histoire qui se place en 3997, dans un univers cyber-punk trashouille. En gros on va suivre les histoires croisées de trois protagonistes principaux sur un fond de Terre à moitié irradiée, de villes monstrueuses quasi désertées, le tout posé sur un passé de guerres mondiales à répétition, de colonisations stellaires et des déportations qui vont avec. (voilà, du classique pour le cyber-punk quoi..)

Mais! En vérité, l’univers en soit ne sera pas vraiment l’intérêt principal de l’histoire, nan. Bien sûr j’adore ce style d’univers (et d’ailleurs j’ai une pile incalculable de feuilles pour le décrire de fond en comble) mais ce qui « m’importe » beaucoup aussi avec ce projet c’est la construction du récit et ce que je veux essayer d’y mettre comme idée.

Pour la faire court, les personnages principaux passeront leur temps à se croiser, n’ayant des interactions directes entre eux que très rarement, du coup la construction est marrante à faire (et un poil ardue aussi..) dans le sens où il faut savoir ce que fait chacun d’entre eux à tout moment. Et pour rajouter du challenge et de la poilade, chaque action que ferra chaque personnage, aura une influence directe (ou indirecte) sur les histoires individuelles des autres. En gros, si l’un d’entre eux n’avait pas fait ce qu’il a fait, tout ce serait passé différemment pour tout le monde et pour l’histoire.

Voilà, ce que je veux faire c’est utiliser une manière de construire les histoires comme une illustration de la Théorie du Chaos (tout en restant lisible et agréable)!

Et maintenant, et pour ceux qui ne les connaissent pas encore :

« Les personnages principaux! »

img564

 

 

 

« Blue Hair »: Vous l’avez surement déjà vu, je l’utilise souvent! Blue Hair c’est une « primeuse » (chasseuse de prime) punk, anarchiste et buveuse de bière. Elle vit dans un appart’ miteux du Telico-Londres et passe ses journées ou dans son bain ou à courir les rues pour le taff.

 

 

 

 

 

 

Jefferson Teach : Jefferson c’est un flic, et ouais. Enfin pas vraiment. Disons qu’il fait img513 - Copieparti d’un service très particulier (le « Contre-Bureau Z ») du gouvernement en place (le « Grace’s Polity »). Il vit aussi au Telico-Londres, lui aussi dans un appartement un poil crade où il y a un tas de bordel et d’antiquités et passe ses journées à étancher sans alcoolisme patent et son tabagisme industriel.

(Ha et d’ailleurs, il partagera la vedette avec un autre personnage haut en couleur créé par ma collègue Méka-Drepth (sur fb). Vous les retrouverez tout les deux dans un crossover qui est aussi en cours de création et que vous pourrez retrouvez sur la page fb des Void’s Bastards.)

 

 

 

 

 

img571

 

« Red Hair »: (Alors pour vous ôter d’un doute, non ce ne sont pas leur vrai prénoms, autant à Blue Hair qu’à Red Hair, rassurez-vous. C’est des surnoms.) Elle c’est une alchimiste, une des dernière de la Terre en 3997 d’ailleurs. Et puis ben elle passe ses journées à.. Ben comme tout bon alchimiste, courir après la quête du Grand Oeuvre dans son appart!

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s